Projet d'Exploration Informatique Index du Forum
Projet d'Exploration Informatique
Les élèves de 6TT Informatique vous présentent leurs projets de fin d'études
 
Projet d'Exploration Informatique Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: le cinema parlant ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Projet d'Exploration Informatique Index du Forum -> PEI Projet d'Exploration Informatique ->
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mrv
6TT-2017

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2017
Messages: 21
Localisation: bxl
Masculin

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 23:46 (2018)    Sujet du message: le cinema parlant Répondre en citant

Le cinéma parlant 


 

 
On peut se poser la question: Pourquoi y’a t’il du son au cinéma? 
On peut alors apporter deux réponses à cela : 
La première coule de source; c’est pour combler le vide crée par ce qui bouge sans faire de bruit. 
La seconde tient un peu plus de la "légende"; ça serait pour couvrir le bruit dérangeant du 
projecteur que l’on aurai pensé à introduire des musiciens dans les salles de cinéma. 
Bref, notre sujet ne se trouve pas la. 
Un riche univers sonore existait déjà dans les salles au temps du muet; pianos, orchestres 
phonographes et orgues produisaient déjà du son. Il y avait des troupes d'acteurs qui doublaient 
derrière l'écran les acteurs du film, mais aussi des bruiteurs: pour la pluie ils utilisaient par 
exemple un cylindre avec pois secs, pour la grêle, une grenaille de plomb sur une plaque de zinc, 
pour les chevaux, une noix de coco coupé en 2 et appliqués en cadence sur un corps dur. 
En fait le cinéma sonore est à peu près contemporain au cinéma tout court. En 1894 la compagnie 
Edison charge W.K.L. Dikson de faire des expériences en ce sens et en 1895 le kinétophone 
d'Edison est au point (le spectateur doit placer un tube de caoutchouc contre son oreille). 

 
Au début du 20e siècle, le cinémacrophonographe, le phonorama, le cinéphone et autre trouvailles


Affiche annonçant les artistes présentés aux projections de cinéma sonore :



voient le jour. Les problèmes techniques ne permettaient de voir que des petits films car au delà
de 3 minutes, phonographe et projecteur se désynchronisaient.
C'est un problème qui devient obsédant dans les années 1920 et on a donc fait des projecteurs à
vitesse variable pour rattraper ou attendre la musique.
En 1918, On sait inscrire le son sur le bord de la pellicule mais il s’agit là d’un brevet allemand or
nous sommes dans un contexte d’après guerre, les relations entre la France et le Etats –Unis, les
deux grandes nations du cinéma sont pour le moins tendues avec l’Allemagne. Pour cette raison,
on ne donne pas sa chance à se procédé qui sera repris plus tard.
Il y avait des problèmes d'amplification en particulier pour les grandes salles, et il fallut attendre
l'invention de l'ampli à tube pour y remédier. Lee de forrest en a été l'une des chevilles ouvrières,
et l'a utilisée pour son phonofilm des 1921.
Dès 1924, des actualités sonores parlantes sont diffusées à New York et un an plus tard, 80 salles
peuvent en bénéficier.
En 1925, l’industrie du cinéma connait une récession car le public se tournait vers d’autres
divertissements comme la radio en raison d’une qualité qui laissait à désirer alors que les prix de
billets ne cessaient d’augmenter. Tout n’allait pas pour le mieux d’autant que le sonore menaçait
les studios trop investis dans le muet (c’est à dire presque tous). C'est alors qu'une petite société,
la Warner Brothers, décida de courir un risque en adoptant le système d'enregistrement sonore
sur disque Vitaphone. La bande son n’était pas sur la pellicule mais séparée sur un disque de
phonographe et était synchronisé avec le film. On arriva ainsi au 6 août 1926, jour où les frères
Warner présentèrent la grande première de Don Juan en Vitaphone, le premier film avec partition
musicale complètement synchronisée. Le succès fut immense et le film resta à l’affiche six mois de
suite. Fort de ce succès, la Warner commença à équiper des salles pour le cinéma sonore.


 
Désormais le futur du cinéma était inévitablement sonore. "All talking all singing" disaient les publicités des films des années 30 pour souligner le fait que la voix avait fait son entrée dans le cinéma. Le premier film parlant "officiel" est the jazz singer qui, en réalité comporte très peu de parlé par rapport au chanté et qui est en fait muet pour l'essentiel.
gif:


Une seule scène parlante est recensée et il s’agit d’un monologue. Aujourd'hui on tend à minimiser le rôle historique de ce film longtemps considéré comme le 1er parlant et qui ne l'est pas puisque les courts métrages Vitaphone des frères Warner avaient déjà expérimenté le parlant et ce long métrage n'eut pas autant de succès que le fou chantant 1928 de Lloyd Bacon. La fin des années 1920 et le début 1930 sont marqués par les premiers 100% parlant ; Les lumières de New York (lancé par la Warne
 


https://www.youtube.com/watch?v=fHNGQX-2zSA
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Mar - 23:46 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Projet d'Exploration Informatique Index du Forum -> PEI Projet d'Exploration Informatique -> Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com